JL.Bergère : « des mots sur des états d’âme »

Dix ans après ses débuts, l’artiste angevin Jean-Louis Bergère s’apprête à présenter son troisième album – Demain de nuits de jours – le 15 décembre au Théâtre Georges Brassens d’Avrillé. Nous l’avons écouté pour vous. Chronique.

Jean-Louis Bergère

Le nouvel album de Jean-Louis Bergère est prévu pour mi-décembre.

Ce n’est sans doute pas l’artiste que l’on s’attend à croiser sur Désimposture. Mais qu’importe, quand Jean-Louis Bergère frappe à la porte, impossible de refuser. La raison ? Son talent, tout simplement.
Car Jean-Louis Bergère est un sculpteur de mots à la hauteur des plus grands. Il sait leur donner une forme, un caractère et les dompte autour d’un univers intimiste. Derrière sa plume gracieuse à l’encre poétique, on se délecte d’une voix aussi fragile que rassurante, tel un témoignage de sa personne où l’on se sent comme l’unique confident.
« J’essaie de mettre des mots sur des états d’âme sans rendre mes textes hermétiques pour autant, explique t-il. Sur cet album, par exemple, j’ai écrit autour de l’apparition et de la disparition. Du coup, j’ai naturellement été amené à aborder des sujets comme la présence, la mémoire ou la mort avec une approche très personnelle ».
Et nul doute que le résultat est bluffant. A tel point que la cordillère des Andes doit se sentir flattée d’être dictée dans Long courrier. A tel point également que Jean-Louis Bergère se sent poussé des ailes par un album d’une saveur particulière. « J’ai le sentiment, pour la première fois, d’avoir réussi à rassembler les différents morceaux du puzzle. Je commence vraiment à me trouver dans ce que je fais ».
Celui qui avance à son rythme (cf : Serge Levaillant, France Inter) ne s’est donc pas égaré en chemin. Et tant mieux pour nous. Parce que ce sont des artistes comme lui qui nous rappellent l’élégance de notre langue. Sa capacité séductrice même, suffisante pour faire chavirer les cœurs des Baudelaire, André Breton et compagnie.
Donc cet album, on vous le conseille. Au calme. Dans une situation dédiée à l’écoute de ces paroles qui nous donneraient presque un tournis de délicatesse. Et même si certains qualifieront sa musique de mélancolique, il les rassure, il se sent « heureux et épanoui ».

MySpace de Jean-Louis Bergère


Long Courrier – extrait de son prochain album – en live au Théâtre de l’Hôtel de ville de Saint-Barthélémy. Ci-dessous, le teaser de son nouvel album.

Romain Le Berrigot

About these ads